Les différents types d'écrans

 

 

 

  Le tube cathodique n’étant pas le seul type d’écran, il est maintenant temps de vous présenter les différents types d’écrans.

Des écrans de plus en plus grand...

I-Les écrans plats

A la fin des années 70, ils étaient minuscules et verts, et tout juste assez contrastés pour afficher l'heure sur les montres. Et puis, ils ont commencé à rivaliser avec les écrans classiques à tube cathodique sur plusieurs points de vue: la taille, le contraste, la netteté des images ou les couleurs alors que les technologies sont radicalement différentes.

          1)Les écrans LCD

Les écrans LCD ne sont pas composés d' électrons mais de cristaux liquides (d'où son nom Liquid Crystal Display). Chaque cristal de l'écran s'allume ou s'éteint individuellement comme une ampoule électrique. Il existe deux types d'écrans plats LCD : les écrans à matrice active et les écrans à matrice passive.

La technologie la moins chère mais aussi la moins performante est celle des écrans à matrice passive. Elle est apparue en noir et blanc sur les ordinateurs portable dans les années 80. Deux plaques couvertes d'un maillage de fil conducteur (horizontale pour l'une et verticale pour l'autre) prennent en sandwich une couche de cristaux liquides, créant ainsi des lignes et des colonnes. Quand les fils sont activés, le champ électrique produit à leurs intersections fait pivoter les particules de cristaux liquides et un point noir s'affiche. Le problème, c'est que le champ magnétique est faible donc que les particules réagissent lentement, d'où les trainées observées lorsque l'on déplace le curseur de la souris sur l'écran.

Plus efficace mais aussi plus chère, la technologie des écrans à matrice active a permis d'augmenter le contraste et de supprimer les effets de traînées. Pour cela, chaque point de l'écran est piloté par un transistor qui agit comme un interrupteur. Celui-ci créé un important champ magnétique permettant aux points de changer d'état rapidement. Outre son coût, le principal inconvénient de cette technologie est sa complexité de fabrication, puisqu'il faut 400 millions de transistors pour réaliser un écran LCD avec une définition de 800*600 points.

Cette technologie est plus efficace mais aussi plus chère et plus complexe qu'un écran à tube cathodique.

       2)Les écrans plasma

Les écrans plasma fonctionnent sur un tout autre système.

Chaque pixel est composé de trois enveloppes colorées en rouge, vert et bleu remplies d'un mélange de gaz inertes (néon et xénon). Chaque enveloppe est reliée à deux électrodes entre lesquelles passe un courant électrique. Lorsque le niveau électrique est suffisant, les molécules de gaz contenues dans l'enveloppe choisie perdent des électrons et le gaz prend la texture appelée "plasma". Ces molécules de gaz, déficientes en électrons émettent alors des ultra-violets. Ces UV excitent une couche de phosphore se trouvant au fond de l'enveloppe qui s'illumine et crée une lumière de couleur rouge, bleue ou verte.

L'intensité de cette couleur est obtenue en modulant le nombre et la tension des impulsions électriques entre les électrodes. Il existe 256 niveaux pour chaque couleur, c'est pourquoi il est possible de recréer 16,7 millions de couleurs (256 x 256 x 256).

Le plasma ne dessine pas l'image ligne par ligne comme un téléviseur classique. Il affiche une image entière à la fois en stimulant tous les pixels. L'électronique de commande comprend donc un doubleur de ligne permettant de désentrelacer le signal vidéo et d'afficher une image entière.

II-Les écrans d'avenir

Penchons nous maintenant sur les écrans d'avenir, ces écrans qui, il y a 5 ou 10 ans, étaient uniquement dans les films de science fiction ou dans les laboratoires et qui commencent désormais à se révéler.    

        1) L'écran tactile

L'écran tactile a été conçu pour reconnaître la localisation d'un contact sur sa surface. Il existe trois différents fonctionnements pour les écrans tactiles:

- Le plus simple est composé d'une grille de lignes sensibles, qui déterminent la position du point touché en faisant correspondre des contacts verticaux et horizontaux.

- Un autre type d'écran, plus précis, utilise une surface chargée d'électricité et des capteurs situés autour de l'écran pour détecter les interruptions électriques et localiser exactement l'endroit du contact.

- Le troisième type d'écran intègre des diodes à infrarouge. Des capteurs sont, là encore, autour de l'écran. Ces diodes et ces capteurs forment une grille à infrarouge invisible qui capte la moindre interruption créée par le doigt de l'utilisateur et qui localise donc la zone de contact.

Le succès de l'écran tactile a été limité car l'utilisation est fastidieuse et la résolution n'est pas très élevée.

        2) L'écran Virtual Retinal Display

Des écrans classiques doivent créer une image sur un support intermédiaire avant de pouvoir visualiser des données. Le VRD prend avantage du système de vision humain afin de projeter des informations électroniques directement dans l'œil sans avoir de besoins quelconques. L'appareil transporte l'image en envoyant un rayon de lumière précis à travers la pupille directement sur la rétine, stimulant ainsi les récepteurs sur l'arrière de l'œil. L'utilisateur a l'impression de voir une image de très haute qualité à un mètre de distance.

Remarque: Ce système est encore sous la forme de prototypes.

 

150 votes. Moyenne 3.21 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site